14-12-2016
prix-innovation-durable-fleurs-de-cocagne

Après neuf mois de préparation, le concours de l’innovation durable s’est achevé mardi 29 novembre à Lisses, à la maison départementale de l’environnement. Sur les 11 projets en course, 3 ont été récompensés. Ils se sont partagés une dotation de 25 000 euros.

Ils étaient 11 en lice pour décrocher le prix de l’innovation durable organisé par le Département cette année. [Découvrir les projets] 11 projets centrés sur la transition énergétique, les nouvelles technologies, l’économie circulaire et bien d’autres sujets. Sélectionnés en avril dernier pour leur utilité sociale et/ou environnementale, ils devaient notamment s’appuyer sur un modèle économique potentiellement pérenne et viser la création d’emplois non délocalisables en Essonne.

Jusqu’en octobre, les porteurs de ces projets ont été accompagnés par des professionnels de l’entrepreneuriat partenaires du prix :

Anne-Maryse Van der Slikke – Essonne Active

 

Frédéric Hoenn –  l’URSCOP

 

Céline Romain – Rur’ban Coop

 

Goënael Lebrault – ESSCOOP

 

Ali Bentaïba – CCI de l’Essonne.

 

Le Conseil Départemental de l’Essonne a missionné In’ESS 91, dispositif porté par Essonne Active depuis 2016, pour l’animation de l’accompagnement du Prix. L’accent a été mis sur la création et l’animation d’une communauté de candidats, la mise en réseau des acteurs de l’Economie Sociale et Solidaire autour des entrepreneurs qui ont l’ambition d’innover pour promouvoir une économie adaptée aux nouveaux enjeux du 21ème siècle.

3 lauréats, 25 000 euros

Afin de se préparer à leur passage devant le jury final, ils ont bénéficié d’ateliers collectifs (monter son business plan social, choisir son statut juridique, trouver des financements, les compétences clés d’un projet et la grh) et d’un travail de networking pour structurer efficacement leurs actions. 3 projets ont été retenus et récompensés le 29 novembre en présence de Brigitte Vermillet, vice-présidente du Conseil départemental déléguée au développement durable et à l’environnement.

« Fleurs de Cocagne », porté par l’association éponyme, a remporté le premier prix 2016. En lui attribuant une enveloppe de 12 000 euros et un film pour leur communication, le jury soutient le développement d’une structure d’insertion par l’activité économique à Avrainville, employant essentiellement des femmes pour produire des fleurs bio, locales et solidaires.

Le deuxième prix (8000 euros) a quant à lui été attribué à l’association T’HandiQuoi et son projet « Toit-même », dont l’objectif est de permettre l’accès au logement, à l’indépendance et à la vie citoyenne à des jeunes adultes en situation de handicap.

Enfin, Recycling Carbon et son association du même nom, ferment le palmarès (5 000 euros) avec un projet de collecte, transformation et recyclage des objets en fibres de carbone impliquant les points de vente.

12 emplois à moyen terme

Depuis la création du concours en 2013, 21 porteurs de projets ont été récompensés. Ils sont quasi unanimes sur l’intérêt de l’accompagnement et des contacts dont ils ont bénéficié. Les chiffres le confirment : 44% ont déjà dépassé la délicate phase de lancement pour atteindre le stade de développement et 60% sont générateurs d’emplois avec 12 créations de postes à moyen terme. La dynamique est lancée !

 

Tweet about this on TwitterShare on Facebook

Laissez un commentaire

Votre courriel ne sera pas publié. Les champs obligatoires sont indiqués par un *